Quelles applications digitales pour ma TPE-PME ?

/ / Le digital
blog quelles applications digitales

Une fois que l’on connaît un peu le glossaire des applications digitales et que l’on a mis des réalités derrière des mots ronflants comme Intelligence Artificielle, Big Data, Content Marketing, les choses deviennent plus claires et plus accessibles, ou alors elles font partie d’un monde qui n’est pas celui des TPE-PME.

La révolution digitale n’est pas une seule et unique source de progrès comme a pu l’être la machine à vapeur pour la révolution industrielle 1.0. C’est en fait une multitude d’innovations qui ont toutes une origine commune : l’évolution informatique fulgurante qui est à la base du digital. Commençons par des innovations qui peuvent vous intéresser et apporter quelque chose à votre quotidien.

 

L’impression 3D

En fait, c’est un peu plus qu’une imprimante. C’est une mini machine-outil qui dépose des couches de matières fondues (ou change leur état avec un laser) les unes sur les autres. En faisant ainsi « pousser » la pièce à réaliser, on peut faire des formes complexes en trois dimensions et en très peu de temps.

Tout cela à partir de fichiers informatiques sortant d’un logiciel de dessin 3D. Les machines fleurissent, les domaines d’applications aussi : prototypage, pièces aéronautiques, pizzas, tissus humains, ouvrages d’art en verre…et les FabLabs (ateliers de fabrication) aussi. Il y en a probablement un proche de chez vous.

 

Le Co-working

Le Co-working peut se définir comme étant un espace de travail partagé par des indépendants, mais pas seulement : c’est aussi la mutualisation des compétences. N’avez-vous jamais raté une affaire parce que votre offre n’était pas pertinente sur un point ?  Et si vous avez connu quelqu’un de compétent qui aurait pu compléter votre offre ? Sans être obligé de l’embaucher ? Cela vous parle ?

Fréquentez les lieux de co-working, il y en a sûrement un proche de chez vous, et vous rencontrerez des gens pleins de ressources !

 

Le Lean startup

Un anglicisme que l’on pourrait traduire littéralement par « Nouvelle pousse maigre » et qui consiste à proposer sur votre marché des PMV (produits minimum viables). Un dicton pourrait le décrire parfaitement : « Vendez la peau de l’ours avant de l’avoir tué »

En fait, cela consiste à offrir le produit qui représente au plus juste la valeur ajoutée que vous avez vendue (pas de fioritures, pas de temps perdu, pas de sur-qualité). En tant que TPE, vous savez ce que c’est. Mais ce n’est pas tout : l’intérêt du Lean Startup consiste à pouvoir améliorer le produit à petit pas. Parmi les applications digitales, n’est pas forcément la plus facile à mettre en œuvre, mais il y a un secret : le produit doit être prévu pour être modifiable et améliorable dès le départ. Cela nécessite également une bonne communication avec le client qui, bien entendu, s’attend à recevoir un château en Espagne, livré le lendemain de sa commande.

 

Le Cloud

C’est le nuage ! C’est un peu nébuleux n’est-ce pas ? Si on précise un peu, c’est la mise à disposition par une société (généralement américaine) d’un espace de stockage sur un serveur, quelque part… Bref, c’est un disque dur dans les nuages. A quoi cela peut-il bien servir pour une TPE d’avoir ses données dans un nuage ?

De sauvegarde : la disponibilité des solutions Cloud est excellente (99,99%) et leur protection assurée par des professionnels rompus à parer aux problèmes de toutes sortes.

Nous ne vous souhaitons pas d’être victime d’un accident destructeur (eau, feu…) ou plus probablement, d’un « ransomware » :  c’est un piratage par cryptage de données et le pirate vous demande une rançon contre la clé de décryptage. C’est à la mode et, après les grosses entreprise, les pirates s’attaquent aux PME. Il ne leur faut que quelques minutes pour s’introduire dans un système informatique classique. Si vous êtes « l’heureux élu », soit vous avez une sauvegarde de la veille et vous pouvez dire au pirate le fond de votre pensée, soit vous payez …

Autre intérêt, le travail collaboratif : l’accès à vos documents partout où il y a du réseau. Par exemple vous partez en déplacement pendant que votre collaborateur termine la présentation que vous peaufinez en arrivant à l’hôtel.

 

Les MOOC

Non, ce n’est pas un récipient à mi-chemin du bock et du mug pour boire quelque chose comme une bière au thé !  En fait, cela veut dire Massive Open Online Course en anglais et ce sont des cours par Internet comme ceux que l’on suit en amphithéâtre. C’est l’une des applications digitales les plus intéressantes pour une TPE-PME. Et il y a des milliers de cours, gratuits ou pas très chers, sur tous les sujets, de tous les niveaux, dispensés par des professeurs renommés.

Donc, si vous avez besoin d’approfondir un sujet particulier ou de vous améliorer dans un domaine où vous sentez une faiblesse, c’est un moyen économique et performant d’apprentissage.

Il y en a même qui conduisent à une certification, généralement payante. Mais accrochez-vous, c’est comme les cours du soir, mais chez soi devant son écran. C’est quand même du temps passer…

Ça vient des universités américaines, bien sûr, mais l’offre française commence à être bien étoffée. Allez voir sur www.fun-mooc.fr par exemple.